Dynamis Plus
Actualités
La prise en compte des prévisions comptables pour l’appréciation du caractère excessif du prêt

La prise en compte des prévisions comptables pour l’appréciation du caractère excessif du prêt

Publié le : 02/06/2020 02 juin juin 2020

Cass. com. 22 janvier 2020 n°18-22156

Dans son arrêt du 22 janvier 2020, la chambre commerciale de la Cour de cassation estime que les revenus escomptés d’une opération financée par une banque par l’octroi d’un prêt, peuvent être pris en compte dans les revenus de l’emprunteur pour apprécier le caractère excessif ou non du prêt.


Rappelons que la jurisprudence établie retient que le banquier dispensateur de crédit est tenu envers un emprunteur non averti d'un devoir de mise en garde en cas de risque lié à un endettement excessif. 

Si l’appréciation factuelle du caractère excessif ou non d’un prêt est laissée aux juges du fond, la Cour de cassation définit les critères que les juges de premier et deuxième degré doivent retenir pour statuer sur ce point. 

Ainsi, la chambre civile de la Cour de cassation avait retenu en 2018 que « le banquier dispensateur de crédit, qui est tenu envers un emprunteur non averti d'un devoir de mise en garde, doit prendre en compte l'ensemble des charges de l'emprunteur supportées au titre d'autres prêts, sans être tenu de prendre en compte les profits attendus de l'opération ainsi financée, la cour d'appel a violé le texte susvisé » (Cass. 1ère civ. 26 septembre 2018 n°17-20604). 
 
Toutefois, dans sa décision du 22 janvier 2020, la chambre commerciale de la Cour de cassation  estime d’une part qu’un juge du fond a pu apprécier le caractère non excessif d’un prêt en tenant compte notamment des « perspectives de croissance de la société dont l'emprunt litigieux devait servir à acquérir les parts » et d’autre part que pour ce faire, la banque avait pu se satisfaire « des prévisions comptables qui lui avaient été fournies, sans avoir à solliciter des informations supplémentaires sur l'opération financée ». 

Il semble donc que la chambre commerciale de la Cour de cassation adopte une position contraire à celle de la chambre civile, en retenant que les perspectives financières de l’opération financées peuvent être prises en compte pour apprécier le caractère excessif ou non de l’emprunt accordé.  

 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.