Dynamis Plus
Actualités
La réception effective de la mise en demeure ne conditionne pas sa validité

La réception effective de la mise en demeure ne conditionne pas sa validité

Publié le : 12/03/2021 12 mars mars 03 2021

Civ. 1e, 20 janvier 2021, n°19-20.680, P.

La mise en demeure de payer adressée par la banque à l’emprunteur ne constitue pas un acte de nature contentieuse de sorte que les dispositions du Code de procédure civile relatives à la notification des actes de procédure n’est pas applicable.


Lorsqu’un établissement bancaire qui a octroyé un prêt se heurte à des incidents de paiement, il adresse à l’emprunteur une mise en demeure de régler les impayés dans un certain délai, à défaut de quoi ce dernier risquerait l’exigibilité anticipée de son prêt.
Selon la pratique et les contrats, cette exigibilité intervient soit automatiquement soit à la suite d’un second courrier informant le débiteur défaillant.

Il arrive très fréquemment que les débiteurs ne réceptionnent pas le courrier de mise en demeure qui leur est adressé par courrier recommandé, souvent volontairement, parce qu’ils ne prennent pas le soin d’aller récupérer le pli qui est finalement retourné à la banque expéditrice avec la mention « non réclamé ».

Lorsque le litige atteint la phase contentieuse, les plaideurs invoquent leur propre turpitude pour opposer l’absence de mise en demeure et donc l’absence d’exigibilité anticipée pour s’opposer à la condamnation et/ou aux mesures d’exécution.

La Cour de cassation dans son arrêt du 20 janvier 2021 (n°19-20.680) vient réduire la pertinence de cette stratégie.

Des emprunteurs défaillants avaient en effet visé les articles 665 à 670-3 du Code de procédure civile, relatifs à la notification des actes de procédure, qui répute la notification par la signature de son destinataire, pour s’opposer à la réception effective des courriers de mise en demeure adressés par leur établissement bancaire.

La Cour de cassation rejette l’argument et confirme l’arrêt de la Cour d’appel qui a condamné les emprunteurs défaillants.

D’une part, la Cour de cassation indique que le courrier de mise en demeure ne constitue pas un acte de « nature contentieuse » de sorte que les dispositions du Code de procédure civile relative à la notification ne lui sont pas applicables.

D’autre part, elle confirme que le défaut de réception effective du courrier de mise en demeure par le débiteur n’affecte pas sa validité.

Il s’agira donc pour les établissements bancaires de prouver qu’ils ont effectivement procédé à l’envoi du courrier de mise en demeure et non la réception effective par leur débiteur de ce courrier pour faire valoir l’exigibilité anticipée du prêt.

Il sera judicieux de procéder à cet envoi sous la forme d’un courrier recommandé, même si les conditions contractuelles ne l’exigent pas, afin d’assurer un élément matériel de preuve à produire devant les juridictions.

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.